Chantez comme si personne ne vous écoutait,

Aimez comme si vous n'aviez jamais souffert,

Dansez comme si personne ne vous regardait,

Et vivez comme si c'était le paradis sur terre

Mark Twain


Le but de ce site est de vous faire découvrir tout ce que j'ai aimais, tout ce que les éditions m'ont proposé de vous faire découvrir dans le domaine des livres.

Lire augmenterait l'espérance de vie

 

 

On ne perd pas son temps en lisant, on en gagne. La lecture agit comme une source de jouvence. D'après une récente étude menée par l'Université de Yale, « lire plus de 3h30 par semaine prolongerait l'espérance de vie de plus de 20 % ». Des chercheurs ont suivi 3 635 volontaires de plus de 50 ans pendant 12 ans. Ils les ont divisés en 3 groupes : ceux qui ne lisaient pas (du moins pas plus que le nécessaire vital), ceux qui lisaient jusqu'à 3 heures par semaine et enfin, ceux qui lisaient plus de 3h30 chaque semaine : les résultats ont montré une augmentation de l'espérance de vie des bibliophiles du 3ème groupe de 23 % sur 12 ans. Un gain en moyenne de 2 années de vie par rapport aux personnes qui ne lisent pas. C'est la lecture de romans, plutôt que de journaux, qui aurait plus d'effet sur l'espérance de vie.

 

 

Comment la lecture booste notre notre santé

 

 

 

La plupart des études qui ont été menées sur la lecture concernent des ouvrages de littérature. Il n'est pas prouvé que la lecture d'essais ou de journaux ait les mêmes effets, notamment sur le gain d'espérance de vie.

 

 

 

Juste après la lecture :

 

 

Un effet apaisant : 6 min de lecture peuvent suffirent à diminuer le stress de près de 70% et à ralentir le rythme cardiaque.

 

Un sommeil amélioré : mieux vaut lire sur papier ou sur une liseuse adaptée sans rétroéclairage.

 

Moins de tensions musculaires.

 

 

 

A moyen terme :

 

 

Plus de créativité et d'imagination.

 

Des capacités de concentration accrues : on est plus attentif et on est assimile mieux les informations lorsqu'on lit sur papier plutôt que sur écran.

 

Un meilleur moral et moins d'émotions négatives : une étude souligne que lire les livres de développement personnel peut aider à sortir de la dépression, même sévère.

 

Une empathie plus développée : la «bibiothérapie », utilisée dans certains centres hospitaliers, consiste à prescrire à des personnes souffrant de cancer, de dépression, d'anxiété, de douleurs... Des livres pouvant les aider à mieux comprendre et gérer leur problème.

 

Une meilleure confiance en soi : une étude de l'université de Liverpool a montré que ceux qui lisent au moins 30 min par semaine sont davantage satisfaits de leur vie et ont une meilleure estime d'eux-mêmes.

 

 

 

A long terme :

 

Une espérance de vie accrue : d'après une étude parue en 2016 par l'université de Yale, les personnes qui lisent beaucoup (plus de 3h30 par semaine) vivent en moyenne 2 ans de plus.

 

Une meilleure mémoire : les adultes pratiquant une activité intellectuelle comme la lecture tout au long de leur vie présentent moins de risque de développer la maladie d'Alzheimer.

 

Un cerveau plus performant.

 

Une meilleure capacité à lire et à comprendre les émotions des autres.

 

 

 

 

Lire des livres permettrait de vivre plus longtemps

 

 

 

Une étude menée par des chercheurs de la Yale University School of Public Health (USA) révèle que la lecture permettrait de vivre plus longtemps. L'étude a fait appel à 3635 volontaires de 50 ans et a étudié sur une certaine durée leurs habitudes en bibliophilie. Selon les conclusions publiées dans la revue Social & Medicine, les personnes lisant plus de 3h30 chaque jour augmenteraient leur espérance de vie de 23% en moyenne (soit environ 2 ans). Celles qui lisent au moins 3h30 par semaine auraient 17 % de risques en moins de mourir dans les 12 années à venir, comparées aux non-lecteurs.